Bienvenue sur le site dédié au projet coclicô



NEWS - 07/11/2022

 

Dans chacune des données relevées , nous mettions un lien hypertexte vers le site historique du CREC qui comporte de nombreuses données sur les bornes depuis les années '90.  MALHEUREUSEMENT, le CREC a supprimé ces données et il n'est plus possible de connaître l'historique de l'évolution des bornes du département de la Manche.  Il est regrettable que l'université de Caen via le CREC n'ait pas pensé que ces données étaient toujours utilisées par des prestataires, des collectivités, etc.  

 


Collège André Miclot de Port-Bail-sur-Mer 

 

Une belle initiative que de sensibiliser des jeunes...Ces jeunes qui devront faire face à une gestion des risques peut-être plus brutale que ce que nous connaissons aujourd'hui.

Merci au département de la Manche pour cette initiative.

L'exposition fut très intéressante.

 

Presse de la Manche 17/10/2022


Quand la mer monte... Quel futur pour notre littoral ?

Les 12 & 13 octobre 2022 sur le territoire de la côte des Isles !


7 octobre 2022 

 

La collecte "Coclicô" vient de se terminer et annonce encore des niveaux de sable importants sur la côte des Isles. Quelques bornes ont disparu sous le sable. 

 

Merci à vous, veilleurs de côte!

 


Le monde de Jamy s'intéresse à la montée des eaux. Documentaire très intéressant pour nous initier à la découverte des éléments qui participent à l'évolution de nos littoraux. A voir avant que le lien ne soit plus actif : 

Vidéo le Monde de Jamy

 

22 juin 2022


Paru dans la Presse de la Manche en juin 2022. 


Barneville-Carteret et Saint-Jean-de-la-Rivière unis pour se protéger de la mer.

Avril 2022


La commune de Barneville-Carteret massivement protégée par des cordons d'enrochements continue de faire les frais des assauts de la mer : dégradation de la dune à chaque extrémité d'ouvrage, profil de plage qui ne cesse de baisser au fil des années, escaliers qui finissent par être détruit par la mer... 

 


En cette mi février 2022, notre département de la Manche a subit l'arrivée de deux tempêtes hivernales (Eunice et Franklin) accompagnées d'un coefficient de marée plutôt élevé (92).  Une vigilance orange vents violents et une vigilance jaune vagues submersions (VVS) ont été mises en place par le préfet du département. 

Des rafales allant jusqu'à 140 km/h ont été enregistrées sur Carteret ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un clic sur l'image pour l'agrandir


Un nouvel outil pour la surveillance du littoral : le drone ! 


Le 17 novembre 2021 sur France Télévision, le monde de Jamy nous explique comment réagir face à une inondation, quels sont les moyens mobilisés, mais également comment nous essayons de nous protéger face à la montée des eaux. 

A voir et à revoir sur France TV : 

 

https://www.france.tv/france-3/le-monde-de-jamy/



Automne 2021 : ça s'active sur la côte des Isles.  Les communes de Barneville-Carteret et de Saint-Jean-de-la-Rivière ont décidé de s'unir et de protéger le littoral. Des enrochements et des fascines en bois ont été aménagés sur le littoral des deux communes.  

 


LA PROCHAINE COLLECTE DE CLICHÉS CÔTIERS AURA LIEU DU 13 SEPTEMBRE AU 30 SEPTEMBRE 2021

 

Les tablettes sont prêtes pour sillonner notre littoral ! 



Ça se passe dans le bulletin municipal de la ville de Barneville-Carteret - juin 2021




Décembre 2020

Tempête Bella dans la Manche - Décembre 2020


Submersions marines : Quelles en sont les causes ? 

Un article dans le télégramme sur ce sujet : https://www.letelegramme.fr/dossiers/erosion-en-baie-de-saint-brieuc-nos-cotes-en-danger/submersion-marine-quelles-en-sont-les-causes-08-12-2020-12669239.php 

 

Bonne lecture !


Septembre 2020

 

Petite documentaire sur l'oyat, une de nos plantes du littoral : 

 

L’oyat pousse sur les dunes, cette plante semble anodine, or il n’en est rien car elle contribue à lutter contre l’érosion du littoral. En parallèle du Tour de France, le Muséum national d’Histoire naturelle en partenariat avec France Télévisions réalise un Tour de France à la découverte de la biodiversité de notre pays. Pour cette dixième étape entre l’île d’Oléron et l’île de Ré, un focus est fait sur le rôle de l’oyat. Ses racines, en formant des réseaux sous les dunes, permettent de les stabiliser, et donc d’éviter que la mer ne prenne le pas sur la côte. L’oyat est donc une formidable barrière naturelle contre l’érosion de nos littoraux.

Vidéo sur le lien suivant : 

https://www.goodplanet.info/vdj/loyat-une-plante-dunaire-au-secours-de-nos-littoraux/


LA PROCHAINE COLLECTE DE CLICHÉS CÔTIERS AURA LIEU DU 25 SEPTEMBRE AU 9 OCTOBRE 2020

 

A vos tablettes veilleurs de côte !


Septembre 2020

 

Depuis 5 ans, le ministère de la Transition écologique, en lien avec le ministère de l’Intérieur et Météo-France, lance, fin août, sa campagne de prévention nationale face au risque d’inondation. Le ministère de la Transition écologique a pour objectif d’améliorer, avec l’appui de la mission interrégionale inondation arc méditerranéen (MIIAM), la performance des dispositifs de prévention des risques d’inondation et d’assurer une cohérence zonale dans leur mise en œuvre opérationnelle sur l’ensemble de l’arc méditerranéen.

 

L'ambition de cette campagne est triple :
rappeler les 8 bons comportements à adopter lors d'une inondation : encore trop de Français prennent leur voiture pour aller chercher leurs enfants à l’école ou s’approchent des cours d’eau ;
informer sur les différents niveaux d'alerte et de vigilance pour une meilleure anticipation et prise en compte du risque ;

inciter à l'élaboration d'un kit de sécurité, afin de vivre de manière autonome pendant quelques jours avec certains objets essentiels en attendant l'arrivée des secours.

 


Avec le réchauffement climatique, il est fortement probable que les épisodes de pluies intenses seront plus fréquents ou violents. Il est donc indispensable de s'approprier les bons gestes et d'anticiper ce risque pouvant, à tout instant, surprendre par sa soudaineté. Nous avons une responsabilité partagée. Mobilisons-nous ensemble pour diffuser les bonnes pratiques.

Cédric Bourillet
Directeur général de la prévention des risques
Ministère de la Transition écologique

 

Ces informations sont à retrouver sur : https://www.ecologie.gouv.fr/pluie-inondation-se-proteger-connaitre-bons-comportements

 


Août 2020

 

ÉROSION DU LITTORAL : LA COTE D'ALERTE EST ATTEINTE 

 

Les chercheurs le répètent depuis longtemps : le littoral s’érode inexorablement sous l’effet conjugué de causes diverses, « humaines » et « non-humaines ». Avec ses 5850 km de côtes, la France métropolitaine est malheureusement « très » concernée, puisque 27% de ses côtes sont en érosion. En outre, la vulnérabilité de ces zones, qui s’accroît au fil du temps, est devenue particulièrement inquiétante ces dernières années.

 

Une vidéo à voir et à partager : https://sms.hypotheses.org/20242   avec quelques exemples normands.

 

Source : Mondes sociaux


Quelques actualités

"Bain de pieds", c'est une chaine YouTube comprennant onze épisodes destinés aux collégiens et lycéens (et par ricochet aux parents). Ils parlent des crues et des inondations sur le Rhône et la Saône pour que les jeunes générations acquièrent ou cultivent leur culture du risque. Que faire, ne pas faire, comment se protéger, s'informer quand on habite en zone inondable...?
Le contenu scientifique, proposé par l'association La Turbine, est validé par la DREAL et le Plan Rhône, tout deux partenaires et soutiens financiers du projet. La chaîne sera complète à la fin du mois de juin.

Un article dans le National Geographic sur "l'érosion des côtes : le littoral français déjà grignoté" :

https://www.nationalgeographic.fr/environnement/2020/04/erosion-des-cotes-le-littoral-francais-deja-grignote-0 


Le 22 mars ARTE diffusait dans VOX POP, une émission sur l'érosion des côtes. A voir en cliquant sur le lien suivant : 

 

https://www.arte.tv/fr/videos/091151-011-A/vox-pop/   (la vidéo n'est malheureusement plus en ligne) 

 

Près de 30 % du littoral est menacé par le changement climatique et les conséquences du bétonnage :  Peut-on lutter contre l’érosion des côtes ? En Europe, plus de 200 millions de personnes vivent en bord de mer. Or près de 30 % du littoral est menacé par le changement climatique et les conséquences du bétonnage. "Vox pop" enquête en France et au Royaume-Uni.

 


ANNULEE

 

LA PROCHAINE COLLECTE DE CLICHÉS CÔTIERS AURA LIEU DU 13 AVRIL AU 30 AVRIL 2020  

 


Mars 2020 ... en côte des Isles



Quelques photos du mois de février 


Du côté de la commune de Port-Bail sur Mer



Article de la Presse de la Manche du 13/12/2019 


Le 5 novembre 2019 sur France Inter, Stéphane COSTA professeur au laboratoire LETG Géophen de l'université de Caen était dans l'émission la Terre au carré. A réecouter sur : 

 

https://www.franceinter.fr/emissions/la-terre-au-carre/la-terre-au-carre-05-novembre-2019

 


Un projet Notre littoral demain existe aussi sur la côte est du nord Cotentin. A l'occasion de ce projet, une vidéo a été réalisée afin de présenter le changement climatique et ses conséquences sur notre littoral. La vidéo est consultable sur le lien suivant : 

 

https://www.lecotentin.fr/le-cycle-de-leau-comment-ca-fonctionne 

 

(Selectionnez cycle naturel de l'eau) 

 


Lien vers des vidéos pédagogiques sur les risques côtiers. Ces vidéos sont bien faites et elles s'adressent à tout public. 

 

"Rendre accessibles au plus grand nombre les problématiques liées aux risques côtiers, au changement climatique, à l’érosion ou encore au trait de côte : tel est le but des films pédagogiques réalisés par l’Observatoire de la Côte Aquitaine (OCA)".

 

 

 

http://www.brgm.fr/actualite/littoral-aquitain-films-mieux-comprendre-risques-cotiers 

 

 


Littoral : Alerte à l'érosion !

Lien vers une vidéo de la chaine LCP sur la problématique littorale de l'érosion / surbmersion marine en Normandie, Vendée, Gironde, etc ... 

 

http://lcp.fr/emissions/lcp-le-mag/285103-littoral-alerte-lerosion 

 

" En 50 ans, la France a perdu près de 26km² de littoral, soit l´équivalent de la superficie de Caen. Aucun département côtier n´est épargné ; pourtant, les bords de mer attirent de plus en plus de résidents : quatre millions d´habitants supplémentaires y sont attendus d´ici 2040. Comment gérer ce casse-tête ? Comment anticiper le recul des côtes, relocaliser les habitations, et indemniser les personnes expropriées ? Des députés réfléchissent à une proposition de loi, pour donner une « boite à outils » aux responsables locaux. 
Un reportage de Marie Labat et Nathalie Guillouard "


La protection de Barneville plage continue 
Mars 2018


Quelques photographies de la tempête Eléanor sur notre littoral.

Si vous avez vous aussi des photographies, vous pouvez les partager sur notre site !


 

 


GRand Prix culture du risque Inondation :                                                           ...et une mention spéciale pour coclicô

Lancé en décembre 2016 par les services de la préfecture de la région d’Ile-de-France, le Grand Prix culture du risque inondation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan de gestion des risques inondations du bassin Seine-Normandie afin de sensibiliser le plus grand nombre au risque inondation et faire émerger une culture du risque pour mieux prévenir les crues.

 

Le 20 juin dernier, le pôle de proximité de la Côte des Isles de la communauté d’agglomération du Cotentin a été à Paris avec la Ville de Cherbourg-en-Cotentin afin de présenter CoCliCô lors de ce Grand Prix.

 

Au cours de cette journée, des tables rondes suivies de dialogues avec des experts ont été proposées. Plusieurs actions réalisées par des associations, des sociétés ou par des collectivités ont été présentées. Cela a permis des échanges intéressants et instructifs pour savoir ce que font nos voisins face au risque inondation. La première partie de journée a démarré autour de la thématique de la conscience, de la culture et de la mémoire du risque inondation et la seconde partie sur la place et les apports de la culture du risque dans la gestion des risques inondation.

Au terme de cette journée, six actions ont été récompensées :

  • Catégorie information citoyenne : l’action « Prévention des inondations : mobilisons les voisins ! » par l’EPTB Seine Grands Lacs, qui vise à mobiliser les citoyens et les informer sur le risque inondation via les relais de proximité ;
  • Catégorie artistique et culturel : l’action « Atlas des Fleuves » conçu par l'artiste Marie Velardi et l'association COAL
  • Catégorie acteurs économiques : l’action « Dispositif de la RATP d'amélioration continue de son Plan de Continuité d'Activité (PCA) relatif au risque inondation et de son Plan de Protection contre le Risque Inondation (PPRI) associé » par la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP). Elle consiste à anticiper et à gérer le fonctionnement du réseau en cas d’inondation en sensibilisant les agents et décideurs ;
  • Catégorie formation, pédagogie, éducation : L’action « Les pieds dans l’eau - Quand la rivière déborde » par le Syndicat mixte pour l'Assainissement et la Gestion des Eaux du bassin versant de l'Yerres (SYAGE) à destination des scolaires.
  • Prix « hors catégorie » : l’exercice «  EU SEQUANA 2016 » piloté en mars 2016 par la préfecture de police de Paris pour son ampleur unique en France et les nombreux partenaires associés ;
  • Prix d’encouragement « littoral » : pour l’action CoCliCô : collecte de clichés côtiers » à la communauté d’agglomération du Cotentin, pôle de proximité de la Côte des Isles, qui vise à sensibiliser les citoyens aux risques littoraux.

Afin de contribuer à la mémoire du risque, un repère de crue a été posé sur la préfecture d’Ile-de-France située en zone inondable. Ce repère qui fait référence à la crue de 1910 se situe à 33,4 cm au-dessus du trottoir de la rue Leblanc, matérialisé à l’extérieur du bâtiment par une bande autocollante bleue.

Nous ne sommes qu’au début du projet CoCliCô et une telle reconnaissance à ce stade fait toujours plaisir et encourage à continuer, à faire connaître notre travail. Nous remercions l’ensemble des veilleurs de côte et les personnes qui s’investissent dans cette action. 

 


Un coup D’ŒIL sur la deuxième collecte de clichés côtiers

Le 14 avril, un premier relevé à Carteret.

On s'oriente, on mesure, on photographie. Quelques minutes auront suffi pour se réapproprier le matériel et rentrer les données.

MERCI, les veilleurs !

 

 

•    Depuis la dernière campagne de mesures, et jusqu'à aujourd'hui, il y a eu quelques coups de vent ; mais, à première vue, nous n'avons pas constaté trop d'érosion. Cependant, nous mettons à part le cordon dunaire situé à la fin des enrochements de la plage de Barneville. Si cette partie du littoral n'avait pas fait l'objet d'un confortement dunaire décidé par la municipalité de Barneville-Carteret en novembre 2016, ce qui restait de la dune aurait très probablement disparu en grande partie avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer  pour le boulevard Maritime et les habitations riveraines.

(Lire ci-contre l'illustration de l'action pour la protection du littoral).




   Quelques jours plus tôt, lors de  la journée de réflexion sur l'érosion du littoral organisée à Caen par la Direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement (DREAL), la présentation de notre expérience a vivement intéressé des universitaires de la Région Bretagne.

•    Le projet CoCliCô devrait faire école : la Communauté d'Agglomération le Cotentin (qui englobe l'ancienne Communauté de Communes de la Côte des Isles) est désireuse de généraliser cette veille participative à tous les littoraux sujets à l'érosion de son territoire.

 

 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir. Cliquer ensuite en dehors de l'image pour retourner sur Coclicô.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir. Cliquer ensuite en dehors de l'image pour retourner sur Coclicô.

    Amis Veilleurs, vous serez d'ici quelques temps peut-être considérés comme les pionniers d'un projet qui dépassera sans doute les limites de notre Côte des Isles. À suivre...

    Lors d'une manifestation organisée par la Préfecture de la Manche, la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) a cité notre expérience comme un exemple à suivre.


Les données de la campagne de collecte d'octobre-novembre 2016 et avril 2017 sont maintenant en ligne.

Elles sont consultables ici.

 

Mobilisation des veilleurs de côte

La grande majorité des veilleurs de côte inscrits ont procédé à leurs relevés dans les temps impartis.  


(logo de la Communauté d'Agglo créée le 1er/01/2017)
(logo de la Communauté d'Agglo créée le 1er/01/2017)